Accueil » Choisir un poulailler : la taille, l’emplacement, les accessoires

Choisir un poulailler : la taille, l’emplacement, les accessoires

Le poulailler est le lieu de vie de vos poules. Il s’agit donc d’un endroit important pour elles. De lui, dépendent leur bien-être et leur sécurité. Il faut prendre le temps de bien choisir son poulailler, de savoir où l’installer et comment l’équiper.

Selon sa taille et celle de votre enclos vous aurez la capacité d’accueillir un certain nombre de poules. N’accueillez pas plus de poules que vous ne le pouvez au risque de voir apparaître des maladies au sein de votre basse-cour.

Voici nos conseils pour bien choisir votre poulailler.

Quelle taille choisir pour un poulailler ?

Il faut prévoir environ 2 m2 minimum au sol pour 4 poules. Un peu moins c’est possible, mais essayez de ne pas descendre en dessous de 0,40 m2 par poule.

Par exemple, un poulailler moyen en bois dont les mesures intérieures annoncées sont : 0,80 cm de largeur sur 110 cm de longueur équivaut à environ 0,88 m2 de surface habitable, ce qui pourrait convenir pour 2 poules.

Les espaces de vie dans le poulailler

On lit souvent que l’idéal est de diviser le poulailler en trois espaces : un endroit pour dormir, un autre pour pondre et enfin un endroit pour couver où elles seront tranquilles.

Cependant, et pour l’avoir constaté chez d’autres, si les poules veulent vraiment pondre ou couver, elles le feront coûte que coûte et qu’importe l’installation. Nos anciens élevaient leurs poules sans trop se poser de questions et régulièrement les poussins naissaient, bien souvent même en dehors du poulailler.

Le plus important c’est de procurer à vos poules un endroit suffisamment spacieux pour leur nombre et pour le reste elles feront bien ce qu’elles voudront ! D’ailleurs, bien souvent les lieux qu’on avaient prévu pour la ponte deviennent des dortoirs et vice-versa !

On trouve maintenant des poulaillers vendus en kit, très fonctionnels. Pour certains, ils ont l’avantage d’être surélevés. Ils sont conçus pour faciliter leur entretien et la récolte des œufs. Il est intéressant aussi de pouvoir les déplacer si besoin est. Une trappe est prévue pour protéger les poules des prédateurs éventuels.

Attention cependant à la solidité, certains modèles ne sont pas fiables et manquent de sûreté. L’idéal est de pouvoir construire son poulailler soi-même.

12 plans de poulaillers à réaliser soi mêmeUn livre a été rédigé par Hervé Husson éleveur de poules depuis de nombreuses années › Construire un poulailler. 12 plans à réaliser soi-même

Il comprend pas moins de 12 plans détaillés de poulaillers à réaliser soi-même.

Agrémenté de plans faciles à suivre et de schémas conducteurs, ce livre s’adresse à tous types de bricoleurs. Il est vendu › Ici

Quel type de poulailler choisir

• Le poulailler en bois

Modèle de poulailler en bois
Ce modèle se vend très bien sur Amazon et obtient de bons commentaires › Voir

Le poulailler en bois est celui vers lequel la plupart des éleveur familiaux de poules se tournent en première option. Il faut dire qu’on le trouve partout maintenant, sur Internet et même en grande surface à certaines périodes de l’année !

Pour autant, l’expérience fait qu’au bout de quelques années d’élevage on peut être amené à modifier l’environnement de ses poules.

En vieillissant le poulailler en bois a tendance à présenter quelques défauts :

  • Problème de moisissure, d’humidité ambiante
  • Lattes des parois ou du plancher qui se défont ou qui pourrissent
  • Toit qui ne reste pas étanche
  • Manque de sécurité
  • Problème d’hygiène
  • Son entretien doit être régulier et demande une lasure annuelle
  • Le bois se gondole et se déforme vite au gré des intempéries
  • Risque d’invasion de poux rouges…

Bref, la liste est longue et tous ces éléments font que ce type de poulailler a finalement une durée de vie assez limitée si on ne choisit pas un modèle de qualité.

Le montage est également très important. Un poulailler mal monté aura une durée de vie plus limitée.

Ses avantages

Il est plus économique et coûte moins cher à l’achat qu’un poulailler en plastique. Si on a un budget limité c’est l’idéal même si sur le long terme il vaut mieux investir dès le départ dans un matériel de qualité.

Pour ne pas vous tromper, si vous achetez un poulailler sur Internet, prenez le temps de lire les commentaires des clients. Ils sont une précieuse aide pour vous guide dans le choix d’un modèle en fonction de votre budget.

› Nous avons acheté nos premiers poulaillers en bois › Ici

• Le poulailler en plastique

Le poulailler en plastique
Ce poulailler est commercialisé par la marque Omlet › Ici

Le poulailler en plastique est apparu il y a relativement peu de temps sur le marché des poulaillers. Nous l’avons découvert en 2016 et l’avons adopté depuis.

À nos yeux d’éleveurs familiaux, il a tous les atouts que nous apprécions au quotidien :

  • Fiabilité
  • Sécurité
  • Confort
  • Facile à entretenir et à nettoyer (pas de lasure)
  • Sain
  • Éloigne les maladies et les parasites
  • Résistant au temps
  • Voir tous les avantages du poulailler en plastique ici › Le poulailler en plastique

Ses inconvénients

Son seul inconvénient c’est son prix. Il coûte plus cher à l’achat, mais inévitablement, la qualité se paie. Il faut en fait, calculer sur le long terme. Pour un investissement de départ d’environ 600 €, vous n’achèterez qu’un seul poulailler pour des années. Alors qu’avec le bois, il vous faudra investir environ tous les deux ans pour être certain d’avoir un matériel encore sécurisé. Sans compter tous les aléas dûs aux intempéries…

Nous avons fait le calcul et avec tous ces avantages, il est évident pour nous que le poulailler en plastique est la solution idéale pour loger nos poules.

› Lire cet article recensant tous les avantages et inconvénients d’un poulailler en bois et en plastique › Poulailler en bois ou en plastique, lequel choisir

› Test 1 › Test du poulailler Eglu Cube de chez Omlet (pour 4 poules et plus)

› Test 2 › Test du poulailler Eglu Go de chez Omlet (jusqu’à 4 poules)

› Voir tous les modèles de poulaillers en plastique › Ici

• Remise ou bâtiment aménagé

Si vous avez une remise ou un petit bâtiment que vous pouvez aménager en poulailler, c’est aussi très bien.

À nos débuts en 2011, nous avons aménagé deux anciennes soues en pierre qui ont servi aux cochons pendant plus de 100 ans. Entre-temps, avec d’autres propriétaires, elles ont servi à élever des volailles : poules, dindes, oies…

Après avoir refait le toit et les portes, elles ont longtemps aussi hébergé nos poulettes. L’avantage est qu’elles sont très spacieuses et que l’on peut entrer dedans sans problème pour voir si tout va bien. Par contre, l’entretien est plus fastidieux et demande plus de temps.

C’est pourquoi nous avons ensuite opté pour un poulailler en bois, et encore après pour un poulailler en plastique.

Où et comment installer le poulailler, l’orientation

Pour bien installer votre poulailler dans l’enclos, repérez les vents dominants (généralement à l’ouest), et évitez bien sûr de tourner votre poulailler dans cette direction. Pour les mêmes raisons, ne faites pas d’ouvertures au nord et à l’ouest.

Privilégiez le sud ou l’est. Si cela est possible, mettez le à l’abri du vent et de la pluie, contre une haie ou un mur par exemple.

Attention tout de même à ne pas le coller à cet abri potentiel ; en premier lieu pour y accéder afin de le nettoyer  facilement, mais aussi et surtout pour que vos poules ne s’en servent pas comme tremplin pour passer de l’autre côté…

Les accessoires indispensables au poulailler

Voici quelques accessoires indispensables qu’il vous faudra prévoir dans votre petit élevage familial de poules.

• La mangeoire

La mangeoire est un des accessoires indispensables au poulailler. Vos poules ne pourront pas s’en passer car pour éviter les maladies et leur propagation, il vaut mieux éviter de leur jeter la nourriture au sol.

Il existe toutes sortes de mangeoires de la classique, à l’automatique, anti-gaspillage etc. Nous vous invitons à lire cet article complet pour vous aider à bien choisir votre mangeoire › Bien choisir la mangeoire pour ses poules

La marque Omlet a conçu des accessoires à picorer, à planter ou à suspendre qui peuvent également faire office de mangeoires. Nous les avons adoptés depuis peu › Accessoires à picorer de chez Omlet

Combien de mangeoires prévoir pour 2 à 4 poules ?

Selon le nombre de vos poules vous devrez prévoir au moins 1 mangeoire pour 2 à 4 poules. Une mangeoire de 3 kg pour 4 poules est largement suffisante.

Si vous avez plus de poules, multipliez le nombre de mangeoires : 2 mangeoires de 3 kg pour 8 poules etc. Ainsi, elles ne se battront pas pour accéder à la nourriture.

Astuce : il peut être utile de posséder au moins une mangeoire supplémentaire, en plus haute capacité si on est amené à laisser ses poules quelques jours sans pouvoir les réapprovisionner quotidiennement en nourriture.

• L’abreuvoir

L’abreuvoir peut être en acier ou en plastique. Idéalement sur pied pour que l’eau de vos poules ne soit pas salie trop souvent, il faudra faire attention à choisir un modèle facile à nettoyer.

L’eau doit être renouvelée chaque jour et vos poules ne doivent jamais en manquer au risque de tomber malades. Il faut noter que les poules boivent beaucoup plus en été qu’en hiver et que pour cette raison, il faut surveiller le niveau d’eau.

En cas de températures négatives, l’eau des abreuvoirs peut geler, ce qui pose problème. C’est pourquoi il faut, se cela est possible, installer les abreuvoirs à l’abri du vent.

Vous pouvez également prévoir une plaque chauffante pour abreuvoir de ce type › Voir ici

› À Lire également › L’importance de l’eau pour les poules

Combien d’abreuvoirs prévoir pour 2 à 4 poules ?

Un abreuvoir de 3 ou 5 litres pour 4 poules est suffisant. Il vaut mieux plusieurs petits abreuvoirs que un seul grand dans un enclos. Si un des abreuvoirs est renversé ou sali, ainsi, il leur restera toujours les autres avec de l’eau à disposition.

Afin d’éviter de gaspiller l’eau, il faut éviter de remplir un abreuvoir à son maximum. Dans la mesure où vous devez changer l’eau tous les jours, il faudrait jeter celle inutilisée… S’il en reste, profitez-en pour arroser vos plantes.

Le perchoir

Toutes les poules ne se perchent pas forcément la nuit, mais puisqu’il s’agit d’un comportement hiérarchique, se percher permet aux poules dominantes d’asseoir leur place dans la hiérarchie.

Les poulaillers en bois du commerce sont pour la plupart déjà équipés d’au moins un perchoir.

Vous pouvez faire ces aménagements vous même et en ajouter si vous le souhaitez. De simples bouts de bois d’environ 4 cm de diamètres mis à hauteur raisonnable (environ 80 cm à 1 mètre du sol) peuvent servir de perchoirs.

› Pour tout savoir sur le perchoir › Le perchoir

Un perchoir pour la nuit pour ces poules
Photo source

Le pondoir

Le pondoir est le lieu de prédilection de vos poules pour y pondre leurs œufs en toute tranquillité et en toute sécurité.

Qu’il soit amovible ou non, en bois, en métal, ou automatique, le pondoir doit répondre à certains critères pour que vos poulettes aient envie d’y faire leur nid de ponte.

Il leur sert aussi pour couver, quand cela est la période. Vous l’avez compris, tout comme le perchoir, le pondoir est un accessoire indispensable dans votre poulailler.

On peut utiliser toutes sortes d’accessoires pour faire office de pondoirs. Des cageots ou des cartons retournés remplis de paille feront très bien l’affaire.

Les poulaillers achetés sont déjà équipés de pondoirs. selon la taille du poulailler, il sera équipé d’un ou deux pondoirs ce qui est largement suffisant pour 4 poules.

› Pour en savoir plus sur le pondoir › Le pondoir pour poules

Poule qui pond dans un pondoir
Photo source

Enfin, vous devrez prévoir l’achat de paille, de foin ou de copeaux pour garnir les pondoirs. La paille étant la plus économique. Vous la trouverez chez n’importe quel agriculteur qui vous la vendra par petites balles.

On trouve également maintenant tous types de litières dans n’importe quelle jardinerie.

L’entretien

Il est très important d’entretenir votre poulailler. Dans le cas contraire vous prenez le risque de voir se développer des maladies et des parasites.

Nous enlevons les fientes tous les jours et nous nettoyons notre poulailler deux fois par semaine, avec un plus grand nettoyage environ une fois tous les deux mois (cette fois là, la paille est entièrement changée). Ceci n’est qu’une indication, il faut bien sûr, adapter la fréquence de nettoyage à l’environnement de vos poules et à leur nombre.

Au quotidien

Il faut enlever les fientes accumulées sur les lieux de couchage, sur les sols. Si on met de la paille ou autre litière, c’est d’autant plus facile de le faire. Si vos poules dorment dans des cartons il faut les vider et renouveler la paille. Idem pour les cageots.

Tous les jours il faut refaire le niveau des graines dans les mangeoires et changer l’eau au moins deux fois par semaine, voire plus en été.

Le grand nettoyage qui doit avoir lieu au moins une fois par an, consistera à vider le poulailler entièrement et lessiver sols et parois un jour de beau temps pour que l’ensemble sèche vite avant le soir.

Nous n’utilisons aucun produit chimique, juste du savoir noir et du vinaigre blanc.

Conclusion

Vous savez maintenant tout pur vous lancer dans l’achat de votre poulailler. Mais si des questions subsistent encore, n’hésitez pas à nous les poser dans la zone de commentaires ci-dessous ou par e-mail › Contact

Laisser un commentaire

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com